« J’ai épousé Wonderwoman »

Le réveil sonne. Il est 6h30. Mon mari se lève. Je reste quelques minutes bien au chaud dans mon lit pendant qu’il prend sa douche.

Il revient dans la chambre pour s’habiller et entame alors un monologue improbable :

– « Tu as fait une bonne nuit !… », me dit-il affirmatif et enthousiaste.

– …

– « Tu ne te lèves pas, tu es encore fatiguée ? », poursuit-il étonné.

– …

Les hommes ont une faculté à nous voir comme des « Wonderwoman », c’est dingue !!!

Moi, désolée, je ne récupère pas d’une fatigue accumulée depuis plusieurs semaines en 1 seule « bonne » nuit !!!

Moi (comme tout le monde j’ai envie de dire), j’ai besoin de ma dose de sommeil. Bon, de ma grosse dose de sommeil, c’est vrai. Mais je suis comme ça, je n’y suis pour rien, c’est physiologique !!!

Et puis, c’est pas comme si je me tournais les pouces en regardant la téloche et en sirotant du RedBull toute la journée !!!

J’élève, voire j’éduque nos enfants, je m’occupe de la maison, de notre vie sociale, de ma vie sociale, des rendez-vous de médecins, de plombier. Je gère le contrat d’entretien de la chaudière, les changements de nounous, de jours de poubelles… Les inscriptions et allers-retours aux activités sportives. Les cadeaux d’anniversaire, de Noël ; les gouters d’anniversaire. Les sacs de sport. Le linge !!! Aller à la réunion de préparation à la 6ème, faire les certificats médicaux, imprimer les photos pour les grand-mères, prendre rendez-vous avec la Directrice du Collège pour l’inscription en 6ème, inviter les copains à dîner samedi soir, lancer la cagnotte Leetchi pour l’anniversaire surprise…

Ça parait fouillis mais la vie est comme ça, une succession de mille choses qui n’ont rien à voir mais qui ont toutes leur importance…

Et accessoirement je bosse ! Mais seulement de 8h30 à 19h !!!

Donc, je l’avoue, parfois, j’ai un petit coup de mou.

Un conseil : si d’aventure tu me croisais alors, évite LA question :

« Mais pourquoi tu es fatiguée ??? »

Comme, prudent, tu ne me poseras pas cette question, je ne te répondrai pas que j’ai 50.000 trucs dans la tête et que j’ai juste parfois un peu envie de souffler…

Tu ne m’aviseras donc pas « quand même, il faut que tu sois gentille avec ton mari »*.

Je ne vois pas le rapport, je resterai donc sans voix…

À bon entendeur…

O.

NB : j’adore ma vie !

*Toute ressemblance avec des mots ayant pu être prononcés en ma présence est purement fortuite

 

1 réponse
  1. Nathalie O
    Nathalie O says:

    C’est à se demander franchement si les hommes le font exprès, juste pour nous pousser à bout ?

    Même si les nouvelles générations d’hommes modernes assurent plus à la maison.
    Ils ne s’occupent pas de leurs enfants comme le fait la femme. Leur implication dans l’éducation et dans la gestion du quotidien est rarement au même niveau. C’est la raison pour laquelle, les femmes mettent souvent leur carrière professionnelle de côté.

    Physiquement et moralement c’est trop difficile de tenir le rythme!!!
    Déjà bravo O d’arriver à faire tout ça.

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *